Les chaussures et les vêtements des Israélités étaient-ils indestructibles?

On nous dit que pendant quarante ans dans le désert, les chaussures et les vêtements des Israélites n’ont miraculeusement jamais usé. Les versets utilisés pour justifier cet enseignement sont: « Ton vêtement ne s’est pas vieilli sur toi, et ton pied n’a pas gonflé pendant ces quarante ans ». (Deut. 8: 4)

« Et je vous ai conduit quarante ans dans le désert. Vos vêtements ne sont pas cirés vieux sur vous, et vos chaussures ne sont pas cirées vieilles sur votre pied. » (Deut. 29: 5)

« Oui, tu les as soutenus pendant quarante ans dans le désert; de sorte qu’ils » ne manquaient de rien « ; leurs vêtements ne vieillissaient pas et leurs pieds ne gonflaient pas. » (Néh. 9:21)

Leurs vêtements et leurs chaussures ont-ils été conservés de façon surnaturelle? Ou est-ce juste un récit de plus du Seigneur répondant à tous leurs besoins, quel que soit le besoin?

Devinez quoi d’autre j’ai découvert sur leurs approvisionnements dans le désert? Nous constatons que les Israélites avaient beaucoup de vêtements et des vêtements de rechange lorsqu’ils ont quitté l’Égypte. (Ex. 12:34, 35) Ils avaient leurs propres vêtements sur leurs épaules et ont même emprunté des vêtements aux Égyptiens.

Nous savons que les moutons, les chèvres, les bœufs et les bovins fourniraient un approvisionnement constant en matériaux pour la fabrication de chaussures et de vêtements.

Nous savons également qu’ils avaient des artisans qualifiés dans toutes sortes de travaux. Ils ont pu façonner les objets en or, argent, laiton et bois qui composaient le temple. Ils ont fait le voile dans le temple. Ils étaient des briqueteurs et des maçons plutôt accomplis dans leur dernier emploi en Égypte. Il y avait des graveurs sur pierre qui fabriquaient la cuirasse des prêtres. Ils vivaient dans des tentes donc il devait y avoir des fabricants de tentes.

Leurs compétences en tissage et en confection de vêtements étaient évidentes quand le Seigneur leur a ordonné de confectionner les vêtements des prêtres. (Ex. 28: 1-8) « Et tu feras des vêtements saints »… Et ce sont les vêtements qu’ils feront: une cuirasse, un éphod, une robe et un manteau brodé, une mitre et une ceinture… fin lin retors. « (Ex. 28:15) Ils pouvaient même faire des bretelles de lin. (Ex. 28:42) Ils avaient tout le matériel et l’artisanat pour fabriquer de nouveaux vêtements.

Le Seigneur leur a donné des directives interdisant le mélange de divers matériaux tels que la laine et le lin ensemble. (Deut. 22:11.) Pourquoi le Seigneur leur dirait-il comment faire leurs vêtements s’ils ne faisaient pas leurs vêtements?

Bien sûr, il n’y avait pas de magasins JC Penny ou K-mart pour acheter de nouveaux vêtements à l’époque, donc la plupart des gens devaient compter sur leur propre savoir-faire. Nous ne pouvons pas non plus exclure la possibilité d’un commerce avec les Moabites et les autres tribus nomades. Ils ont même eu un butin de guerre. (Deut.2: 34-36)

Qu’en est-il des enfants qui sont nés et ont grandi à l’âge adulte au cours du voyage de quarante ans? Les nourrissons sont-ils nés avec des vêtements et des chaussures? Les tenues qui conviennent aux bébés se sont-elles agrandies comme par magie à mesure que l’enfant grandissait? Les chaussures s’étiraient-elles aussi miraculeusement lorsque les pieds ont grandi? Ou y avait-il toujours suffisamment de fournitures pour effectuer des remplacements?

Nous devons également penser aux dommages aux vêtements comme une déchirure ou une déchirure accidentelle. Le matériau était-il résistant à l’usure? Personne n’a porté de trou dans le coude ou le genou de son vêtement pendant quarante ans? Chaque sandale a-t-elle résisté et n’a jamais cassé une sangle?

Néhémie déclare que pendant les quarante années passées dans le désert, il ne leur manque rien. (Néh. 9:21.) Il semble bien évident que le Seigneur Dieu d’Israël n’a jamais laissé leurs vêtements vieillir sur eux. Il n’a pas non plus laissé leurs pieds enflés et meurtris par des chaussures usées. Il a pourvu à tous leurs besoins en fournissant en abondance tout le matériel nécessaire. Ça dit depuis quarante ans qu’ils n’ont rien manqué!